Comment installer Google Earth sur Ubuntu Precise (version 1) ?

Par défaut

Rem: J’ai ré-utilisé une partie de cette configuration dans:

Please see version 2:  intel black screen old laptop version 2 Precise

S’il vous plaît allez sur la version 2: intel black screen old laptop version 2 Precise

Regardez aussi: Comment installer Google Earth sur Ubuntu Precise (version 2) ?

======================= Old / Périmé ===========================================

Comment installer Google Earth sur Ubuntu Precise (version 1) ?

 

Couleurs utilisées :

Instructions humaines : Magenta 4

Commandes dans le terminal : Bleu 2

Réponse du terminal et messages d’erreurs sur les bulles: Jaune 7

Tableau de bord : Rouge

Fichier texte : Vert 5

Titres : Orange 3 et Rouge 4

Introduction :

Google Earth permet de visualiser la géographie et la topographie terrestre. Pour chaque version de Ubuntu l’installation est nettement différente.

Pour Precise Pangolin (2012-2017):

Autrefois les dépôts n’étaient pas toujours à jour donc pas toujours utilisables, mais je pense que Google va dorénavant mieux s’occuper de la version Linux à présent (2013) puisque après un break entre Lucid et Precise, il a songé à créer son propre dépôt.

* Documentation

http://www.ubuntuupdates.org/ppa/google_earth, http://doc.ubuntu-fr.org/msttcorefonts, http://doc.ubuntu-fr.org/acceleration_graphique, http://www.techlw.com/2012/08/install-latest-intel-gpu-drivers-in.html, http://r3dux.org/tag/glee/, http://doc.ubuntu-fr.org/intel_graphics, http://ubuntuforums.org/showthread.php?t=1435424, http://support.google.com/earth/bin/answer.py?hl=en&answer=20701&topic=2376152&ctx=topic.

Recommandations (fév 2013, Google Earth):

« Kernel 2.6 or later

  • glibc 2.3.5 w/ NPTL or later
  • x.org R6.7 or later
  • System Memory (RAM): 1GB
  • Hard Disk: 2GB free space
  • Network Speed: 768 Kbits/sec
  • Graphics Card: DirectX9 and 3D capable with 256MB of VRAM
  • Screen: 1280×1024, 32 bit color »

* Table des matières

I- Carte graphique fonctionnelle, polices de caractère Xorg et Windows, et accélération 3D grâce à Glew et Glee

II - Glibc récent avec NPTL et les paquets suggérés par Alien et Google Earth

III – Installer Google Earth

       4|     6        ☼ 
     44    ɮ      ∆∆Ω
~~~\_____/~~~ ∩∩∩∩∩∩

I- Carte graphique fonctionnelle, polices de caractère Xorg et Windows, et accélération 3D grâce à Glew et Glee

*Regarder quel est votre pilote graphique ? Le mien est Intel i915 pour mon CQ70.

sudo lshw -c video

→ Le mien est le Mobile 4 Series Chipset Integrated Graphics Controller par Intel Corporation ou soit le i915. Depuis Lucid, avec la PAE, même si ce n’est pas dit, tous les ordinateurs qui le peuvent sont à 64bits dont le mien.

*Installer le générateur de polices de caractère pour Xorg

cat /var/log/Xorg.0.log | grep WW
(WW) warning, (EE) error, (NI) not implemented, (??) unknown.
[ 15.615] (WW) The directory "/usr/share/fonts/X11/cyrillic" does not exist.
[ 15.615] (WW) The directory "/usr/share/fonts/X11/100dpi/" does not exist.
[ 15.615] (WW) The directory "/usr/share/fonts/X11/75dpi/" does not exist.
[ 15.615] (WW) The directory "/usr/share/fonts/X11/100dpi" does not exist.
[ 15.615] (WW) The directory "/usr/share/fonts/X11/75dpi" does not exist.
[ 15.615] (WW) The directory "/var/lib/defoma/x-ttcidfont-conf.d/dirs/TrueType" does not exist.

sudo apt-get install xfonts-cyrillic xfonts-100dpi xfonts-75dpi x-ttcidfont-conf

cd /var/lib/defoma/x-ttcidfont-conf.d/dirs/TrueType

sudo mkfontdir

ls

—> fonts.dir a été créé.

Redémarrer.

* Installer les polices de caractère de Windows

sudo apt-get install ttf-mscorefonts-installer

Sans les polices de caractère, l’interaction est amoindrie. Fortement recommandé pour lire et écrire le nom des villes.

* Installer le pilote Intel Graphics (le mien)

cat /var/log/Xorg.0.log | grep WW
(WW) warning, (EE) error, (NI) not implemented, (??) unknown.
[ 15.657] (WW) Falling back to old probe method for vesa
[ 15.657] (WW) Falling back to old probe method for modesetting
[ 15.657] (WW) Falling back to old probe method for fbdev

Ubuntu Precise Pangolin vient avec des pilotes à défaut, dont des pilotes Intel, cette mise en garde nous montre un problème de pointage. Il utilise le pilote de Vesa au lieu de celui de Intel. On peut soit pointer notre carte graphique vers le bon pilote à défaut en éditant xorg.conf, soit installer un nouveau pilote. C’est cette dernière option que je vais suivre. La prise de risque dépend de la version du pilote qui est le plus compatible avec notre ordinateur. Le nouveau pilote provient du PPA Intel Graphics Driver et concerne d’avantage le i915 que les pilotes Intel récents de Ubuntu, car le i915 se fait vieux.

sudo apt-add-repository ppa:glasen/intel-driver

sudo apt-get update

sudo apt-get -o Dpkg::Options::="--force-overwrite" dist-upgrade

sudo apt-get remove –purge xserver-xorg-video-intel-lts-quantal

sudo apt-get install xserver-xorg-core xserver-xorg-video-intel

sudo dpkg-reconfigure xserver-xorg-core

sudo dpkg-reconfigure xserver-xorg-video-intel

cd /etc/X11

sudo touch xorg.conf

sudo gedit xorg.conf

Ajouter le pilote:

Section « Device »
Identifier « Card0″
Driver « intel »
Option « AccelMethod » « sna »
EndSection

sudo gedit /etc/default/grub

Ajouter le support KMS :

GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash i915.modeset=1"

sudo update-grub

Redémarrer.

* Installer la 3D avec Freeglut3 et Glew

sudo apt-get install freeglut3 build-essential g++ cmake mesa-utils glew-utils libglew1.6

cd /etc/X11

sudo gedit xorg.conf

Ajouter :

Section « Module »
Load « dri »
Load « glx »
EndSection

Redémarrer.

* Tests pour vérifier que la 3D est installée :

grep rendering /var/log/Xorg.0.log

glxinfo | grep direct

* Installer la 3D avec Glee

wget -q -O - http://archive.getdeb.net/getdeb-archive.key | sudo apt-key add -
sudo sh -c 'echo "deb http://archive.getdeb.net/ubuntu lucid-getdeb games" >> /etc/apt/sources.list.d/getdeb.list'

sudo apt-get update

sudo apt-get install glee-dev

II - Glibc récent avec NPTL et les paquets suggérés par Alien et Google Earth

* Vérifier la version de glibc et de NPTL

dpkg -s libc6 | grep -e Status -e Version -e Provides

Status: install ok installed

Version: 2.15-0ubuntu10.3

Provides: glibc-2.13-1, libc6-i686

getconf GNU_LIBPTHREAD_VERSION

NPTL 2.15

Glibc représente la librairie C de GNU, Ubuntu Linux est sur Glibc-2.13 (début 2013) et Fedora, Mageia et Open Suse, sont dans le Glibc-2.17, les autres distributions ont un Glibc plus ancien. Le Glibc demandé dans les System Requirements de Google Earth (fév 2013), est le Glibc-2.3.2 qui est une version plus ancienne que la notre, en dépit de la numérotation. Glibc-2.3.2 désigne un fork de Glibc-2.0 survenu vers 1998. Donc il n’y a pas de raison de vouloir installer une version antérieure, de 2003.

Car d’après http://en.wikipedia.org/wiki/GNU_C_Library, on a:

glibc-2.17   December 2012   64-bit ARM support
[…] évolution
glibc-2.13   January 2011    eglibc 2.13 used in Debian 7 (Wheezy)
[…] changement de numérotation
glibc-2.10   May 2009 
glibc-2.9     November 2008
glibc-2.3.2  February 2003   Debian 3.1 (Sarge)
[…] bifurcation avec apparition de libc
glibc-2.1     February 1999
glibc-2.0.95 July 1998
[…] évolution
glibc-0.1 – 0.6 Oct 1991 – February 1992

* Installer les paquets suggérés, 3 méthodes au choix

a) Precise est à jour, besoin de ne rien faire.

b) Les paquets sont en développement : ajouter le dépôt universe.

sudo gedit /etc/apt/sources.list

Décocher toutes les lignes qui contiennent le mot « universe », pas besoin des codes source deb-src à moins de vouloir contribuer.

c) Vous ne voulez pas les paquets en développement : installer la version stable précédente en ajoutant le dépôt de la précédente distribution.

sudo gedit /etc/apt/sources.list

deb http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu/ lucid main restricted

sudo apt-get update; sudo apt-get upgrade

* Installer Alien, le convertisseur de paquets RPM en paquets DEB, et d'autres paquets utiles à la fois à Alien et Google Earth

On voit les paquets suggérés quand on va sur Synaptic ou quand on fait sudo apt-get install, puis on répond n.

sudo apt-get install alien lintian dh-make libmail-box-perl elfutils rpm-i18n exim4 lsb

III – Installer Google Earth

* Mise à jour du système

sudo apt-get update; sudo apt-get upgrade; sudo apt-get autoremove

* Installer Google Earth

wget -q -O - https://dl-ssl.google.com/linux/linux_signing_key.pub | sudo apt-key add - 

sudo sh -c ‘echo « deb http://dl.google.com/linux/earth/deb/ stable main » >> /etc/apt/sources.list.d/google.list’

cat /etc/apt/sources.list.d/google.list

–> deb http://dl.google.com/linux/earth/deb/ stable main

sudo apt-get update; sudo apt-get upgrade; sudo apt-get autoremove

sudo apt-get install google-earth-stable

Finalement avoir une clé associée à un programme c’est un plus pour les logiciels Google car cela permet de mettre à jour automatiquement Google Earth en fonction de la version du noyau du système Linux. A noter le lien vers le dépôt Google est dans une liste à part dans le dossier sources.list.d et pas dans le fichier sources.list, évitez de l’y ajouter pour ne pas avoir de duplicata.

* Cas de duplicata

En cas de duplicata, supprimez le deuxième fichier ou la deuxième ligne de sources.list.d en fonction de l’erreur que vous avez commis. Vous pouvez aussi l’enlever de Sources De Logiciels, un gestionnaire de PPAs installés intégré au Menu de la Logithèque de Ubuntu.

* Rajouter un raccourci = rajouter un lanceur

Tableau de bord > glisser-déposer l’icône de Google Earth

C’est une nouveauté, on n’a plus besoin de créer le lanceur avec son script lanceur.sh de nautilus si on installe Google Earth à partir du dépôt Google.

* Changer la police de caractères à défaut de Google Earth

La fenêtre de Google Earth seraît, en tout cas gérée, par le langage Qt4. Et c’est simple comme une télécommande.

sudo apt-get install qt4-qtconfig

qtconfig

Aller à l'onglet "Fonts" et choisir la police de caractères pour toutes applications Qt4. (Moi j'ai choisis Libération Serif Regular 12, Bold)

Menu flottant > File > Save

Publicités

À propos de waterreedshimmer

Le langage c’est ce qui permet au monde micro-organique intérieur de se parler dans le monde protéique, ce qui permet au monde micro-organique d’interagir avec le monde extérieur, que ce soit une question de différence de potentiel et de type de récepteur chimique activé dans le monde sensori-moteur des cellules nerveuses où on a deux étapes l’attention et l’action, ou une question de variation de concentration dans le monde protéines et de la coordination mécanique du mouvement des cellules ciliées où on a deux étapes la mesure et l’action. Et finalement c’est le caractère unique de l’énonciation produite par tout être vivant dont la signification du message s’actualise avec la situation d’énonciation et dont les éléments constitutifs sont décomposables en syllabes et dont certaines associations syllabiques ont une similarité de forme, de fonction, et de sens, ce qui fait que ces composants sont interprétés comme étant le même composant répété. Mais la répétition, contrairement à la volonté de la grammaire générative de forcer la pensée humaine à croire que l’interprétation de la nature du langage est au service de la construction des mécas, ne prouve pas qu’un robot parle, au contraire il y a plus de chance qu’un cristal puisse un jour atteindre une compétence linguistique qu’un logiciel informatique, parce que la chimie agence naturellement les minéraux, il y a une tension, une tendance, une chute temporelle, alors que le langage informatique est l’esclave de notre pensée, ne possède pas le mouvement éternel des objets que le temps altère par la croissance ou l’usure. Le langage n’est pas le produit d’une abstraction comme c’est le cas du langage informatique, le langage est d’abord une production sonore, moléculaire, imagée, ou visuelle. Donc il peut être recueilli, enregistré, quantifié, mesuré, filmé. On peut l’observer et le comparer à d’autres production similaires, le recouper avec d’autres données de l’énonciation pour y déduire un changement, un état, une signification. L’abstraction vient de l’interlocuteur. Celui qui pense et qui parle n’est pas une machine puisque dans son organisme aucune abstraction n’a lieu, juste des milliers de forces en mouvement. La médecine restreint le langage à la matière grise. Mais le langage n’est pas que issu de l’activité électrique de milliards de cellules nerveuses car chaque cellule de notre corps est capable d’avoir son mot à dire à celles à côté. Donc il y a aussi des reliques d’activité mécanique, propres au monde vivant qui ne sont pas encore mesurées. Tout dans notre corps parle, émet un bruit, est doué d’une forme de conscience y compris nos os. La nature aussi parle, les plantes, les fleurs, les abeilles, les champignons, et les arbres. Les bases azotées inorganiques venues de la glace intersidérale peuvent former des virus et changer la logique du vivant en modifiant l’intuition écrite dans le génome cellulaire. De même la nourriture transgénique, et les ondes sonores, magnétiques et solaires peuvent casser ou altérer les protocoles mis en route par nos cellules. On ne sait pas si sous la croûte terrestre, sous les failles, les volcans et les abysses, il n’y aurait pas une résonance, une communication, entre la planète et la faune, la flore, et les minéraux. Mais on sait que les planètes font une symphonie dans le vide, parlent avec l’univers de leur état de santé, de leurs composants physiques et atmosphériques, de leur vitesse de rotation. Donc partout il y a une parole qui provoque une action organique ou inorganique dans un sous-système, mais on n’entend rien au niveau macrosystémique parce qu’on ne comprend pas le langage des autres systèmes ni des sous-systèmes donc on n’entend que le silence, et l’organisme ou l’objet peut tenir compte de son langage intérieur pour mettre en mouvement, grâce à une symphonie interne qui fait écho à plein de sentiments sur le passé et l’avenir, son corps, qui lui émet une parole qui ne ressemble en rien à celle silencieuse de son soi intérieur, qui peut être observée par un interlocuteur sous une nouvelle forme préhensible, sonore ou visuelle ou moléculaire, mais qui peut aussi ne pas résonner en dehors du corps et demeurer à l’état de pensée secrète, d’onde mnésique discrète, de procédé interne, et dont l’acte représente l’accomplissement d’une lecture volontaire de la pensée qu’on a choisi de partager avec son soi ou avec autrui. Et cet acte s’accomplit comme unique à chaque seconde puisque l’espace énonciatif s’actualise avec l’espace-temps et avec la mise en scène et ses participants. C’est tout le contraire d’un langage informatique qui s’exécute sans regarder ce qui se passe autour de lui, sans créer son histoire au fur et à mesure, sans être celui qui cherche les mots pour raconter une histoire en tenant compte du savoir de son interlocuteur et du scénario d’énonciation, sans même la capacité d’une bactérie ou d’un gène pour qui le langage est le moteur de ses actions et le responsable de ses faits passé, et pour qui le langage n’est pas le livre refermable de ses pensées en attente d’une tête de lecture qui séparerait les actions de son corps de sa pensée. Le langage est une action dans le monde pour les êtres vivants et les objets inorganiques mais pas pour le monde de la silice, des ordinateurs et des logiciels. C’est pour cela que le langage permet l’expression de la volonté, mais il permet beaucoup plus, il permet tous les échanges que la nature a inventé, tous les dialogues inaudibles de chaque écosystème, tous les liens de cause à effet entre chaque monde, tout ce qui fait que la planète continue son mouvement perpétuel. L’homme a acquis la station debout pour avoir de la place mnésique et pouvoir inventer l’écriture et la conscience, certains oiseaux ont acquis la station debout pour pouvoir inventer le vol dans les airs, d’autres pour pouvoir courir plus vite. Mais le langage a toujours été là avec cette force intérieure qui lui permet d’évoluer et de devenir la richesse de tout échange entre un organisme et son monde ou entre le monde et lui-même, ce sur plusieurs niveaux de zoom, du microscopique au bruissement planétaire. Françoise Del Socorro, 23 Décembre 2016

  1. Il ne faut pas créer soi-même Xorg.conf, il faut le générer.

    Menu flottant > Comptes Utilisateurs > Mot de passe temporaire sans majuscules
    Ctrl-Alt-F1 (or F2, F3 etc.)
    Login: username
    Password: *****
    sudo service lightdm stop
    sudo X -configure
    sudo Xorg -configure
    sudo cp ~/xorg.conf.new /etc/X11/xorg.conf
    sudo service lightdm start

    Juste ajouter le « sna » en décochant ce qu’il faut.

  2. I’m extremely inspired along with your writing skills and also with the structure on your weblog. Is this a paid subject or did you modify it your self? Anyway keep up the excellent quality writing, it’s uncommon to see a great blog like this one
    these days..

  3. I’m not paid and I’m not a student since so many years, so it isn’t homework neither (I studied linguistics and a litlle bit of geology that’s why Google Earth is so important for me to have it on). When the main concept of an operating system changes every two years, those who first thought: Ubuntu is for kids and those who thought Ubuntu is an alternative to buying Windows got lost. Ubuntu is a free operating system that had change it main concepts every two years, Precise Pangolin (2012-2017) has got nothing to do with Lucid Lynx (2010-2013) and has got nothing to do with first Linuxes. If you want to stay with a 3 years old linux or if you don’t give yourself time to learn the new one every two years, but better one year after it entered the market of freewares, your operating system won’t work because for some mysterious reason in Linux all drivers and all PC softwares must be the version scheduled with the calendar year and month to work properly. So those who used to write good articles got tired, and there is a need of up to date documentation.

    Hope universities will learn that they can’t just give students every year the same course about Bash Shell and Linux, Linux isn’t Windows XP, hope one day professors that teaches Unix-like Systems will take conscience that each years they are speaking the same about a completely different operating system version, that have changed most of everything in it, from usage to language.

    My PC is a little bit old, you must take in account your problems may be different then mine. If I can be of any help, don’t hesitate. Linux have built-in drivers that are updated with PCs very fast evolution, so more the PC is old or new comparing to year and month version, more there can be things to adjust. It may sound weird for a Windows user, but it’s the same for programs than for drivers, a software that isn’t up to date with the new Linux kernel just can’t be installed. So software creators must update their programs at least every six months.

    I will take in account your nice judgment, and I will propose more about this year’s version later. I’ll stay in LTS because I use it as my operating system for personal and business.

    Thank you for your appreciation.

    Françoise

  4. Si lors des mises à jour de votre pilote Intel, le serveur graphique de Xorg (on dirait le Grub – il s’agit d’un écran noir avec des codes) apparaît, rentrez:
    – Nom d’utilisateur (utilisateur@pc) (également accessible par sudo login)
    – Mot de passe
    sudo apt-get update
    sudo apt-get upgrade
    Redémarrer l’ordinateur après les mises à jour.
    Et là il fait le login automatique.
    C’est juste qu’il ne pouvait pas se connecter sans ces mises à jour-là.

  5. Si Precise plante définitivement, ne pas installer ni le pilote ni xorg et sauter tout ce qui s’y réfère. N’installer que les polices de caractères, la 3D et qt4 sans xorg.

  6. Xorg for later versions of Ubuntu has become Mir, so do not install it. Furthermore check for updated infos if you need installing intel in later versions. Or skip install.

  7. Bonjour Françoise,

    sur un PC portable HPnc6220 32 bits à chipset Intel i915, et après fraiche installation de kubuntu 12.04.03 LTS, j’avais:
    driver intel utilisé, pas de fichier xorg.conf et 3D installée (avant après warnings xorg résolus, je ne sais plus)
    mais ce qui a pu résoudre mon pb avec GE fut il me semble uniquement l’ajout de « i915.modeset=0 » dans /etc/default/grub comme tu l’indiques!

    merci donc à toi :+)

  8. Très bien, Ubuntu évolue très vite, mes posts sont de moins en moins d’actualité, servez-vous plûtot comme référence. Et Xorg pour l’instant faut oublier. Bientôt un nouveau LTS, je changerai pour le nouveau et je vous dirais.

    Mais il faut aussi savoir que Google Earth est souvent en retard sur les nouvelles versions de Ubuntu, donc non compatible, parfois faut attendre quelques mois avant de l’installer.

    Et à chaque version d’Ubuntu c’est différent.

  9. Here more correction:
    To know your intel driver: lshw -c video or modinfo i915 or spci -nnk | grep -i vga -A3
    from http://askubuntu.com/questions/23238/how-can-i-find-what-video-driver-is-in-use-on-my-system

    (note i915.modeset=1, don’t know about other configs =0 is NO Kernel mode-setting (KMS) )
    So quoting:
    http://back-track-linux.blogspot.fr/2012/05/blank-screen-on-backtrack-5-when-using.html

    nano /etc/X11/xorg.conf
    Change “vesa” to “intel” and install this intel driver

    apt-cache search intel | grep xorg
    xserver-xorg-video-intel – X.Org X server — Intel i8xx, i9xx display driver
    xserver-xorg-video-intel-dbg – X.Org X server — Intel i8xx, i9xx display driver (debug symbols)
    xserver-xorg-video-i740 – X.Org X server — i740 display driver

    Install the driver with this command

    apt-get install xserver-xorg-video-intel
    apt-get install xserver-xorg-video-intel-dbg
    apt-get install xserver-xorg-video-i740

    Edit grub.cfg

    gedit /boot/grub/grub.cfg

    Change “text splash vga=791″ to “text i915.modeset=1″

  10. Pingback: intel black screen old laptop version 2 Precise | Ubuntu Memo