Retour sur Precise 12.04.4 version 1

Par défaut

Please see version 2:  intel black screen old laptop version 2 Precise

S’il vous plaît allez sur la version 2: intel black screen old laptop version 2 Precise

======================= Old / Périmé ===========================================

Bonjour, mon Precise actuel:

lsb_release -c -d && uname -s -r && lspci | grep -i VGA

Description: Ubuntu 12.04.4 LTS

Codename: precise

Linux 3.11.0-19-generic

00:02.0 VGA compatible controller: Intel Corporation Mobile 4 Series Chipset Integrated Graphics Controller (rev 07)

Recommandation: Lors de l’installation afin d’éviter l’écran noir, suivre: https://memubuntu.wordpress.com/2014/04/01/intel-black-screen-old-laptop/

Rappel Lightdm (équivalent de GDM) pour récupérer le fichier Xorg original:

CTRL+ALT+F1

sudo service lightdm stop
sudo X -configure
sudo Xorg -configure

-> Là il vous énumère vos pilotes/drivers.
sudo cp ~/xorg.conf.new /etc/X11/xorg.conf
sudo service lightdm start

Ne faites ces paramétrages si vous voulez changer un module interne comme intel, sinon ne les faites pas car cela précipiterai l’écran noir.

En ce qui concerne les logiciels, il faut d’abord les installer et ensuite installer les options en cliquant sur Appliquer les changements (sinon bug ces derniers temps) :

Logiciels recommandés de la logithèque ou du web (hors ceux des PPAS que vous pouvez aussi installer et qui sont géniaux):

Blablabla

– Skype à télécharger sur leur site web.

– L’interface de Ubuntu très interactive.

Sécurité

– Les add-ons de Mozilla Firefox, j’ai pris Mask Me et Tacos sur le site web de Mozilla.

– économiseur d’écran xscreensaver + options -data -data-extra et -gl et -gl-extra.

– Configuration du pare-feu (firewall configuration) pour ufw.

– Lynis auditing tool.

– Unetbootin pour pouvoir re-installer votre système depuis une clé USB, même si l’option est aussi incluse en dur dans tous les Ubuntu quelque part.

– Gparted pour formattage (effacer), double-boot (s’informer sur le Grub).

– Ubuntu One comme sauvegarde en-ligne.

– Pensez à faire un répertoire crypté ou sur papier avec 1 mot de passe par site web.

– E-carte bleue nomade, lien offert par votre banque.

– Paypal.

– Démontez toujours vos clés USB et disque dur externes avant de les retirer sinon risque de perte de données (même sous Windows).

– Synaptic : si vous devez re-installer un paquet au lieu de faire purge. Synaptic vient avec taskel, s’il n’y est pas dans certaines versions, l’installer pour pouvoir accéder à l’option : installer les paquets (de serveurs) par tâche dans le menu édition. Pour installer taskel, que à partir du terminal tapez :

sudo apt-get install tasksel 

Édition et impression

– Libreoffice + options.

– Gedit + options.

– Scribus + options.

– HPLIP (si votre imprimante est HP), là il y a 2 programmes, le deuxième apparaît parfois après avoir installé le premier.

– Pour imprimer les pages web comme on veut, penser à installer Aardvark, un module qui est devenu bookmarklet pour Mozilla en rajoutant un marque page vers le lien en-ligne (marche), ou en le rendant exécutable et en lui disant son adresse dans Firefox (ne marche pas, je pense qu’il faut un localhost comme adresse). Son explication est sur sa page initiale.

Dessin et PDF et Vidéo

– GIMP + options

– Gthumb

– Agave pour les teintes sur le web.

– GPrename pour renommer facilement vos photos.

– Adobe Reader, Flpsed, Mupdf, Pdfsam

Gestion d’entreprise

– Glom : finalement une base de données avec possibilité de voir ses photos rentrées, il existe aussi une autre avec la même idée mais payante. Pour l’instant j’utilise pas.

– LAMP server + Phpmyadmin.

– Filezilla FTP l’incontournable.

Fun

– On peut lier Facebook au dock de Unity.

– Le stellarium (et un des celestia puisque j’ai plusieurs PPA où il s’y trouve et celestia-common-nonfree d’après http://ubuntu-install.blogspot.fr/2011/04/celestia.html).

– Lecteur multimédia VLC.

– L’interface de Ubuntu très interactive.

Unity et fonts / polices de caractère

– My Unity

– Paramètres de qt4 (configuration) puis lancer qtconfig

sudo apt-get install ttf-mscorefonts-installer

– Ubuntu tweak: sudo add-apt-repository ppa:tualatrix/ppa; sudo apt-get update; sudo apt-get upgrade; sudo apt-get install ubuntu-tweak

Informations supplémentaires :

Paquets actuels du serveur LAMP dans cette version de 2014 d’après taskel dans Synaptic :

apache2 (version 2.2.22-1ubuntu1.5) sera installé

apache2-mpm-prefork (version 2.2.22-1ubuntu1.5) sera installé

apache2-utils (version 2.2.22-1ubuntu1.5) sera installé

apache2.2-bin (version 2.2.22-1ubuntu1.5) sera installé

apache2.2-common (version 2.2.22-1ubuntu1.5) sera installé

libapache2-mod-php5 (version 5.3.10-1ubuntu3.10) sera installé

libapr1 (version 1.4.6-1) sera installé

libaprutil1 (version 1.3.12+dfsg-3) sera installé

libaprutil1-dbd-sqlite3 (version 1.3.12+dfsg-3) sera installé

libaprutil1-ldap (version 1.3.12+dfsg-3) sera installé

libdbd-mysql-perl (version 4.020-1build2) sera installé

libdbi-perl (version 1.616-1build2) sera installé

libhtml-template-perl (version 2.10-1) sera installé

libnet-daemon-perl (version 0.48-1) sera installé

libplrpc-perl (version 0.2020-2) sera installé

libterm-readkey-perl (version 2.30-4build3) sera installé

mysql-client-5.5 (version 5.5.35-0ubuntu0.12.04.2) sera installé

mysql-server (version 5.5.35-0ubuntu0.12.04.2) sera installé

mysql-server-5.5 (version 5.5.35-0ubuntu0.12.04.2) sera installé

php5-cli (version 5.3.10-1ubuntu3.10) sera installé

php5-common (version 5.3.10-1ubuntu3.10) sera installé

php5-mysql (version 5.3.10-1ubuntu3.10) sera installé

(tout cela c’est déjà dans : https://memubuntu.wordpress.com/2014/04/01/intel-black-screen-old-laptop/)

Les fonts et la 3D implémentés

* Installer les polices Xorg manquantes

cat /var/log/Xorg.0.log | grep WW(WW) warning, (EE) error, (NI) not implemented, (??) unknown.[ 15.615] (WW) The directory "/usr/share/fonts/X11/cyrillic" does not exist.[ 15.615] (WW) The directory "/usr/share/fonts/X11/100dpi/" does not exist.[ 15.615] (WW) The directory "/usr/share/fonts/X11/75dpi/" does not exist.[ 15.615] (WW) The directory "/usr/share/fonts/X11/100dpi" does not exist.[ 15.615] (WW) The directory "/usr/share/fonts/X11/75dpi" does not exist.[ 15.615] (WW) The directory "/var/lib/defoma/x-ttcidfont-conf.d/dirs/TrueType" does not exist.
sudo apt-get install xfonts-cyrillic xfonts-100dpi xfonts-75dpi x-ttcidfont-conf
cd /var/lib/defoma/x-ttcidfont-conf.d/dirs/TrueType
sudo mkfontdir
ls

> fonts.dir a été créé.

Redémarrer.

* Installer les polices de caractère de Windows

sudo apt-get install ttf-mscorefonts-installer

* Choix des polices de caractère dans plusieurs programmes dont Googleearth

sudo apt-get install qt4-qtconfig
qtconfig

Aller à l'onglet "Fonts" et choisir la police de caractères pour toutes applications Qt4. (Moi j'ai choisis Libération Serif Regular 12, Bold)

Menu flottant > File > Save

* Installer la 3D avec Freeglut3 et Glew

sudo apt-get install freeglut3 build-essential g++ cmake mesa-utils glew-utils libglew1.6

cd /etc/X11

sudo gedit xorg.conf

Ajouter :

Section “Module”
Load “dri”
Load “glx”
EndSection

(pas pour l’instant, tant qu’on n’est pas sûr que Xorg est OK)

Redémarrer.

* Tests pour vérifier que la 3D est installée :

grep rendering /var/log/Xorg.0.log

glxinfo | grep direct

(Actuellement je pense qu'on est déjà à DRI3, mais je n'ai pas cherché.)

* Installer la 3D avec Glee

wget -q -O - http://archive.getdeb.net/getdeb-archive.key | sudo apt-key add -
sudo sh -c 'echo "deb http://archive.getdeb.net/ubuntu precise-getdeb games" >> /etc/apt/sources.list.d/getdeb.list'

sudo apt-get update

sudo apt-get install glee-dev

Les signets de Nautilus

Ajouter un signet (pour cet emplacement) peut être selon les versions de Nautilus dans les rouages ou sur le Menu

Un signet est un marque page, plus précisément un marque dossier. Vous rentrez dans votre dossier en cours d’utilisation, puis vous y ajoutez un signet.

**Petite astuce pour retrouver ses signets de disques durs externes disparus:

Essayez de renommer un signet interne créé par vous.

Quelques premiers réglages

Pensez à glisser-déposer vos programmes sur la barre verticale du dock. Si ça ne marche pas, lisez mon post sur Phpmyadmin, *Créer un lanceur et Comment créer un raccourci gnome sur Unity?

Pensez à sauvegarder une copie vide de vos documents LibreOffice et de vos templates dans  ~/Modèles/ pour activer le clic droit > Nouveau document.

Pensez finalement à installer de nouveaux dépôts PPA afin d’avoir à votre disposition plus de logiciels gratuits ou payants dans la logithèque.

 

Quelques PPAS intéressants (certains doivent être désactivés après installation des logiciels voulus) – ils s’installent soit par le terminal soit par la Logithèque > Sources de Logiciel en fonction du type de commande proposé (ligne apt commençant par deb ou pas):

Et bien d’autres, ils ne sont jamais tous listés au même endroit.

Publicités

À propos de waterreedshimmer

Le langage c’est ce qui permet au monde micro-organique intérieur de se parler dans le monde protéique, ce qui permet au monde micro-organique d’interagir avec le monde extérieur, que ce soit une question de différence de potentiel et de type de récepteur chimique activé dans le monde sensori-moteur des cellules nerveuses où on a deux étapes l’attention et l’action, ou une question de variation de concentration dans le monde protéines et de la coordination mécanique du mouvement des cellules ciliées où on a deux étapes la mesure et l’action. Et finalement c’est le caractère unique de l’énonciation produite par tout être vivant dont la signification du message s’actualise avec la situation d’énonciation et dont les éléments constitutifs sont décomposables en syllabes et dont certaines associations syllabiques ont une similarité de forme, de fonction, et de sens, ce qui fait que ces composants sont interprétés comme étant le même composant répété. Mais la répétition, contrairement à la volonté de la grammaire générative de forcer la pensée humaine à croire que l’interprétation de la nature du langage est au service de la construction des mécas, ne prouve pas qu’un robot parle, au contraire il y a plus de chance qu’un cristal puisse un jour atteindre une compétence linguistique qu’un logiciel informatique, parce que la chimie agence naturellement les minéraux, il y a une tension, une tendance, une chute temporelle, alors que le langage informatique est l’esclave de notre pensée, ne possède pas le mouvement éternel des objets que le temps altère par la croissance ou l’usure. Le langage n’est pas le produit d’une abstraction comme c’est le cas du langage informatique, le langage est d’abord une production sonore, moléculaire, imagée, ou visuelle. Donc il peut être recueilli, enregistré, quantifié, mesuré, filmé. On peut l’observer et le comparer à d’autres production similaires, le recouper avec d’autres données de l’énonciation pour y déduire un changement, un état, une signification. L’abstraction vient de l’interlocuteur. Celui qui pense et qui parle n’est pas une machine puisque dans son organisme aucune abstraction n’a lieu, juste des milliers de forces en mouvement. La médecine restreint le langage à la matière grise. Mais le langage n’est pas que issu de l’activité électrique de milliards de cellules nerveuses car chaque cellule de notre corps est capable d’avoir son mot à dire à celles à côté. Donc il y a aussi des reliques d’activité mécanique, propres au monde vivant qui ne sont pas encore mesurées. Tout dans notre corps parle, émet un bruit, est doué d’une forme de conscience y compris nos os. La nature aussi parle, les plantes, les fleurs, les abeilles, les champignons, et les arbres. Les bases azotées inorganiques venues de la glace intersidérale peuvent former des virus et changer la logique du vivant en modifiant l’intuition écrite dans le génome cellulaire. De même la nourriture transgénique, et les ondes sonores, magnétiques et solaires peuvent casser ou altérer les protocoles mis en route par nos cellules. On ne sait pas si sous la croûte terrestre, sous les failles, les volcans et les abysses, il n’y aurait pas une résonance, une communication, entre la planète et la faune, la flore, et les minéraux. Mais on sait que les planètes font une symphonie dans le vide, parlent avec l’univers de leur état de santé, de leurs composants physiques et atmosphériques, de leur vitesse de rotation. Donc partout il y a une parole qui provoque une action organique ou inorganique dans un sous-système, mais on n’entend rien au niveau macrosystémique parce qu’on ne comprend pas le langage des autres systèmes ni des sous-systèmes donc on n’entend que le silence, et l’organisme ou l’objet peut tenir compte de son langage intérieur pour mettre en mouvement, grâce à une symphonie interne qui fait écho à plein de sentiments sur le passé et l’avenir, son corps, qui lui émet une parole qui ne ressemble en rien à celle silencieuse de son soi intérieur, qui peut être observée par un interlocuteur sous une nouvelle forme préhensible, sonore ou visuelle ou moléculaire, mais qui peut aussi ne pas résonner en dehors du corps et demeurer à l’état de pensée secrète, d’onde mnésique discrète, de procédé interne, et dont l’acte représente l’accomplissement d’une lecture volontaire de la pensée qu’on a choisi de partager avec son soi ou avec autrui. Et cet acte s’accomplit comme unique à chaque seconde puisque l’espace énonciatif s’actualise avec l’espace-temps et avec la mise en scène et ses participants. C’est tout le contraire d’un langage informatique qui s’exécute sans regarder ce qui se passe autour de lui, sans créer son histoire au fur et à mesure, sans être celui qui cherche les mots pour raconter une histoire en tenant compte du savoir de son interlocuteur et du scénario d’énonciation, sans même la capacité d’une bactérie ou d’un gène pour qui le langage est le moteur de ses actions et le responsable de ses faits passé, et pour qui le langage n’est pas le livre refermable de ses pensées en attente d’une tête de lecture qui séparerait les actions de son corps de sa pensée. Le langage est une action dans le monde pour les êtres vivants et les objets inorganiques mais pas pour le monde de la silice, des ordinateurs et des logiciels. C’est pour cela que le langage permet l’expression de la volonté, mais il permet beaucoup plus, il permet tous les échanges que la nature a inventé, tous les dialogues inaudibles de chaque écosystème, tous les liens de cause à effet entre chaque monde, tout ce qui fait que la planète continue son mouvement perpétuel. L’homme a acquis la station debout pour avoir de la place mnésique et pouvoir inventer l’écriture et la conscience, certains oiseaux ont acquis la station debout pour pouvoir inventer le vol dans les airs, d’autres pour pouvoir courir plus vite. Mais le langage a toujours été là avec cette force intérieure qui lui permet d’évoluer et de devenir la richesse de tout échange entre un organisme et son monde ou entre le monde et lui-même, ce sur plusieurs niveaux de zoom, du microscopique au bruissement planétaire. Françoise Del Socorro, 23 Décembre 2016

Une réponse